fbpx
Abonnez-vous à notre newsletter
04 89 77 90 77 contact@happytrek.fr

Happy Trek : sélection fine de voyages bien-être & sportifs en pleine nature ! | Besoin d’info ? Contacte nous via l’onglet « contact ».

HAUT

Allier sa passion à son métier, c’était comme une évidence !

Nous donnons la parole à nos Ambassadeurs du Bonheur Happy Trek à travers une série d’interviews portrait … Pour te permettre de découvrir qui se cache derrière nos belles expériences de séjours bien-être en pleine nature

Aujourd’hui c’est Yohann, accompagnateur en moyenne montagne sur plusieurs de nos séjours comme Weekend BUSHCRAFT dans le Mercantour, ou le Weekend Bivouac dans le Mercantour !  Grand passionné de montagne depuis son plus jeune âge, Yohann nous partage cette passion pour la nature.

N’hésite pas à nous donner ton avis sur ce portrait en venant échanger avec nous sur les réseaux sociaux !

Peux-tu te présenter ?

Je suis accompagnateur en montagne depuis 2009, partenaire du Parc National du Mercantour et agréé Vallée des Merveilles.

Passionné de la montagne depuis tout petit, je commence véritablement la randonnée et la course à pied en 1992.

J’ai parcouru plus de 6000 km sur les sentiers des départements des Alpes Maritimes et des Alpes de Haute Provence, à pied, en raquettes à neige ou en ski de randonnée et ce, sur les 4 saisons.

J’ai effectué plusieurs randonnées de plusieurs jours dont :  Le GR20 en Corse, le GR5 (Nice Evian), Moustier STe Marie – Annecy, la Haute randonnée pyrénéenne (HRP) Hendaye-Bagnouls (800 km), le sentier cathare, la traversée des volcans d’Auvergne, la traversée du parc des Cévennes, traversée du Vercors, une traversée de l’Islande ainsi que plusieurs traversées du parc du Mercantour et des préalpes de Grasse. Ces randonnées ont été faites avec souvent comme hébergement, la tente, le bivouac à la belle étoile et l’hiver l’igloo.

Pourrais-tu donner ta définition du métier d’AMM ? 

Pour moi, le métier d’Accompagnateur en Moyenne Montagne rime avec faire découvrir, partager, préserver la nature, fédérer autour d’une passion commune. Mais pas que, il signifie aussi transmettre son savoir, et surtout développer la pédagogie écologique, et l’esprit montagne à tous. 

Pourquoi être devenu guide ?

Je suis un grand passionné de la montagne depuis mon plus jeune âge.  Cela me paraissait logique et inévitable de devenir guide. De plus, j’aime faire découvrir des territoires hors sentier pourtant accessibles et échanger sur des expériences.

Quelle est TON approche de ce métier, quelle est ta ou tes particularités ?

 Au départ, j’étais plus axé sur la performance et le dépassement de soi. Maintenant, je préfère rendre le plus accessible des sommets en bivouac où le grand public ne va pas. En effet, je veux faire en sorte que la montagne ne fasse plus peur à personne, et cela en acquérant de l’autonomie, de la sagesse et de l’humilité. Je fais très attention à ne pas prendre de risques inutiles. 

Je possède une connaissance des plantes sauvages de façon chimique, mais aussi les bienfaits médicinaux de certaines. Ma grande expérience (plus de 25 ans !) me permet d’avoir une très bonne connaissance du terrain, mais aussi des Alpes maritimes. J’ai foulé quasiment tous les sentiers, en toutes saisons ! En tout, cela représente plus de 150 endroits de bivouacs différents tous plus beaux les uns que les autres.

Quelle est la meilleure expérience en montagne que tu aies eu?

Je dirais que c’est la traversée des Pyrénées (HRP) , de 800 km  avec plus de 40000 m dénivelés; Je l’ai réalisé en 30 jours seul sans assistance et sans tente, tout à la belle étoile ! 

Je pense aussi au trail de l’UTMB, qui a duré 39h et qui fait 165 km !

Pour finir, peux-tu nous parler de ton approche de la survie ?

Il faut savoir se débrouiller seul,en effet, la plupart du temps je suis seul et je dois donc compter que sur moi-même dans toute sorte de situation. Il ne faut pas avoir peur d’être seul dans des endroits peu rassurant, comme la forêt par exemple.

Il faut aussi  savoir gérer le froid, la faim et  la fatigue. Pour tout ce qui est mental, il faut absolument écouter son corps et ne jamais abuser de ses capacités, et ainsi prendre des risques, il faut anticiper ses réactions et bien gérer son stress afin de ne pas se retrouver dans des situations délicates. 

Et enfin, très important, il faut avoir une très grande force mentale ! 

Les séjours :
Et si on échangeait ensemble ?

Rejoins nous sur les réseaux sociaux et échangeons ensemble !

Avec Happy Trek osons les changements de vie positifs et devenons la meilleure version de nous même (pour soi et la planète).

Clique pour partager avec tes amis !
You don't have permission to register