fbpx
TOP

FavoriteLoadingAjouter à mes favoris

s

Happy Trek - Randonnée & Voyage

Loréleï nous guide en montagne et sur le chemin du bien-être !

Nous donnons la parole à nos Ambassadeurs du Bonheur Happy Trek à travers une série d’interviews portrait … Pour te permettre de découvrir qui se cache derrière nos belles expériences de séjours bien-être en pleine nature

Aujourd’hui c’est Loréleï, accompagnatrice du …. qui nous parle de …

N’hésite pas à nous donner ton avis sur ce portrait en venant échanger avec nous sur les réseaux sociaux !

Peux-tu te présenter ?

Je suis une citoyenne du monde et je t’insuffle un espace de rencontre en guidant tes mouvements (yoga), en accompagnant ton souffle (sophrologie), et en laissant la nature et ses messages d’évolution te toucher au cœur (accompagnement en montagne). 

Pour que tu puisses te reconnecter à ta propre nature, rayonner et t’empuissancer.

Je suis enseignante de yoga et apprentie guérisseuse. Je partage avec mes élèves une approche du corps en mouvement dans un espace naturel avec lequel je relationne de manière intime et humble.  

Je vis dans les montagnes depuis mon enfance, sous l’égide de la blancheur des sommets environnants, je grandis en nature, les premières couleurs qui constituent notre monde sont les nombreuses teintes de vert des forêts et les couleurs chatoyantes des fleurs des hauteurs. 

Je me relie aux arbres, ils m’inspirent par leur géométrie sacrée, ils animent mes instincts sensibles naturels, ils m’enseignent leur alignement.

Quand as tu commencé à pratiquer la sophrologie ?

J’ai commencé à me former en 2016, je viens d’ailleurs de terminer le cursus de la formation supérieur d’expert » par l’écriture d’un mémoire sur l’énergie et la conscience…est-on un jour réellement expert de l’alignement du souffle, du corps et de l’esprit ?…Je ne le crois pas, il y aura toujours de nouveaux enseignements et c’est ce mystère de la vie qui pousse l’évolution de l’être ! 

Quant à ma pratique de la « sophrologie », finalement, ce n’est qu’un mot pour décrire une méthode, un outil pour décrire un état de conscience ouvert et présent aux mondes invisibles…alors peut-être qu’on pourrait dire que j’ai commencé dès mon incarnation sur cette terre. 

Qu’est ce que cela t’as apporté et t’apporte encore ? A qui recommandes- tu cette approche ?

Cela m’apporte une relation aux êtres vivants, purifiée de mes propres souffrances. C’est à dire que je « vis le monde » , avec le plus de fluidité possible et quand ça bloque…j’en suis consciente, je fais une pause, je laisse décanter…c’est comme un support qui m’aide à traverser l’existence avec plus de légèreté, de recul , d’ouvertures. 

Cette pratique m’apporte le dépassement des frontières entre le possible et l’impossible. La sophrologie permet à chacun de s’émanciper de ses maux, qu’ils soient physiques ou psychiques. L’application régulière de la méthode redonne son propre pouvoir d’être et offre une merveilleuse occasion d’incarner l’espoir qu’elle ouvre dans nos cœurs.  Une forme de manifestation de ses valeurs profondes prend place aux résistances et au doute. 

Tu es aussi professeure de yoga et AMM , pourquoi ce choix ?

Et oui, une grande curieuse du monde naturel sous toutes ses formes…cela m’a mené à étudier les règnes animal, minéral, végétal et celui de l’humain bien sur ! 

Je prône pour une co-création avec toute la toile du vivant dont nous faisons parti, alors pour cela, j’étudie et je mets en pratique la géologie, le corps humain, la botanique, la cosmologie, la spiritualité, l’anatomie, la philosophie, l’éco-féminisme, la méditation, le yoga…et bien plus encore : en fait tout ce qui me relie à l’univers et que je peux ensuite transmettre à mes congénère de façon éclairée et didactique. 

Tu es en train de te former à l’énergetique, peux-tu nous en dire plus ? Comment l’intégrer simplement à une randonnée?

Je vous partage plein d’exercices appliqués à la randonnée dans le livre « Yoga pour randonneur », dont voici un extrait : 

« Les pieds constituent les extrémités qui « touchent terre » seulement si tout va bien puisque la tête a souvent bien besoin de redescendre sur terre.

Puisque l’humain n’a pas inventé la marche, mais que la marche a inventé l’humain, voici un exercice permettant de sentir qu’à chaque pas, nos pieds massent la terre.  Visualisez et ressentez à chacun de vos pas, l’idéal étant de pratiquer pieds nus, que le sol sur lequel vous étalez votre voûte plantaire n’est pas un objet inanimé ou une matière inerte. Sentez le profond respect pour la terre qui vous porte à chacune de vos inspirations. Entrez dans vos perceptions, et ressentez votre verticalité légère et fluide en mouvement.  A chaque expire, ressentez le corps qui repose sur la terre qui abrite elle aussi la vie toute entière. « 

 

Quant à l’énérgie c’est le sujet bien vaste de mon dernier mémoire , dont voici également un extrait : 

« Mes chers sophronisants (se dit des personnes que le sophrologue accompagne) , vous parler de ma perception de l’énergie serait un manque d’humilité de la grandeur qui l’active, tout ce que je sais c’est que je ne sais rien à ce sujet !

Connecter avec son énergie, c’est aussi connecter à celle des autres règnes, c’est pouvoir agir sur le monde en rayonnant et en osant être soi, pleinement, intégralement, dans sa nudité assumée, dans sa puissance révélée et reconnue.

Au delà de l’entendement, au delà de ce que vous pouvez comprendre, tout est là. Tout est condensé dans l’ici et maintenant, dans le temps mêlé. Harmonisons-nous avec le tout, sur les fréquences qui nous sont les plus porteuses. Prenons le temps de l’intégrité, d’acquérir la force d’abandonner pour mieux créer, laissons-nous inviter à la danse de la vie, vibrons avec elle, en elle, rayonnons à travers elle. »

Leurs séjours :
Et si on échangeait ensemble ?

Rejoins nous sur les réseaux sociaux et échangeons ensemble !

Avec Happy Trek osons les changements de vie positifs et devenons la meilleure version de nous même (pour soi et la planète).

Clique pour partager avec tes amis !
You don't have permission to register