Le slow tourisme, une alternative au surtourisme 

Sommaire

Chaque année, nous avons hâte qu’elles arrivent. Les vacances d’été sont l’occasion de ralentir et de découvrir de nouveaux paysages. Malheureusement, elles ne sont jamais seules, mais accompagnées d’un phénomène désormais bien connu : le surtourisme. Avec cet article, Happy Trek espère vous offrir des pistes de réflexion pour ne pas participer au tourisme de masse. Respecter les populations locales, limiter son impact environnemental… Le slow tourisme n’a que des avantages comme alternative au tourisme de masse On vous explique tout de suite de quoi il s’agit !

Qu’est-ce que le slow tourisme, alternative au surtourisme ?

Le slow tourisme ou slow travel, c’est l’art de prendre son temps en voyageant, tout simplement. Exit la tournée des sites touristiques à toute allure pour prendre LA photo qui comptabilisera un nombre de likes exorbitant (on en parle même sur TF1). Quel est l’intérêt de voyager si l’on n’admire même pas les paysages magnifiques qui défilent sous nos yeux ? Nous devons nous efforcer, au contraire, de revoir notre manière de voyager. D’être plus respectueux vis-à-vis des communautés locales et de nous intéresser aux espaces naturels accessibles à proximité. Le slow tourisme pourrait se résumer par “voyager moins, mais mieux”.

4 conseils pour pratiquer le slow tourisme en voyage :

Par chance, chaque voyageur dispose de moyens à sa portée pour freiner l’expansion de cette tendance néfaste. Vous allez voir qu’il existe plusieurs solutions pour ne pas participer au surtourisme et mieux prendre soin des richesses naturelles !

Partir à la basse saison

Voyager responsable c’est, si vous en avez la possibilité, ne pas partir en vacances entre juillet et août. Le tourisme de masse se manifeste principalement pendant ces deux mois de l’année. Or, avril ou mai, septembre ou octobre sont tout aussi propices aux découvertes et aux escapades ! La planète vous remerciera de repenser vos vacances. Voyager en hors saison présente d’ailleurs de nombreux avantages :

  • Vous évitez les embouteillages ;
  • Les tarifs sont normalement plus abordables qu’en été ;
  • Votre destination ne sera pas submergée de touristes : la surfréquentation de certains lieux a de graves conséquences environnementales.

Eviter les sites viraux

Pratiquer le slow tourisme revient aussi, autant que possible, à fuir les principaux sites touristiques. Saint-Tropez sur la Côte d’Azur, Narbonne ou Agde en plein mois d’août, séjour tout compris à Bali… De partout, les touristes se pressent dans ces lieux réputés, la notion de voyage perd toute authenticité, chacun peut dire « J’y étais ».

Cette année, plutôt que de vous rendre là où tout le monde va, privilégiez les destinations peu connues. Misez sur la dimension humaine, allez à la rencontre de l’habitant ! En cas de vrai manque d’inspiration, faites appel à mes services de Travel Planner pour vivre un voyage sur mesure ! En famille ou entre amis, j’organise pour vous des séjours personnalisés et en pleine nature. Idéal pour recharger vos batteries et enfin profiter du moment présent !

Opter pour les mobilités douces

Autre alternative au tourisme de masse : emprunter les transports publics pour rejoindre sa destination de vacances. Prendre le train, le bus, ou faire du covoiturage permet de réduire l’empreinte carbone de ses vacances. Soyez un véritable touriste écoresponsable et emportez votre vélo dans le train ! Ce ne sont pas les pistes cyclables qui manquent en France, et les séjours en itinérance sont une belle façon de découvrir le pays autrement.

Il existe de nombreux comparateurs de trajet en ligne, à commencer par celui de Greengo ! Vous pouvez aussi vous servir de Tictactrip, Kombo, ou tout simplement préparer votre itinéraire sur le site de la SNCF.

Sélectionner des hébergements éthiques

Pour combattre ce fléau qu’est le tourisme de masse, mieux vaut se tourner vers des logements écoresponsables. Inutile de vous rappeler que le business model de plateformes comme Airbnb ou Booking.com est loin d’être éthique, n’est-ce pas ? Fuyez les complexes hôteliers qui dénaturent les paysages et les voyages all inclusive

Au contraire, pensez aux chambres d’hôtes, gîtes et autres hébergements insolites ! Des domaines plus petits, mais au sein desquels subsiste le facteur humain si important lorsqu’on voyage. Je ne vous parle pas de renoncer à votre confort tout l’été, loin de là. Simplement de favoriser les rencontres et de valoriser les territoires en vous logeant de manière raisonnée. 

Si vous n’avez pas encore adopté le slow tourisme comme alternative au tourisme de masse, n’attendez plus ! Des endroits insolites et magnifiques ne demandent qu’à être découverts à quelques kilomètres de chez vous ! Et chez Happy Trek, ce ne sont pas les idées qui manquent : micro aventure, voyage outdoor, escapade… Bref, vous trouverez forcément votre bonheur pour ne pas endommager davantage la planète et éviter les sites trop fréquentés !

* Si vous êtes vous-même passionné de voyages ou souhaitez changer de voie professionnelle… Découvrez la formation de Travel Planner créée par Happy Trek !

Vous aimez cet article ? Partagez le !

À propos de l'auteur/autrice

  • ludivine

    « Je suis Ludivine, passionnée de sports outdoor et de voyages hors des sentiers battus, j’ai décidé d’en faire mon métier. Je suis devenue Travel Planner donc organisatrice de voyage avant de créer une plateforme de voyages bien-être afin de faire connaître nos offres avec d'autres organisateurs indépendants. Puis j'ai créé ma propre agence de voyage que j'ai géré pendant 3 ans ! Aujourd'hui je suis aussi Coach & Formatrice en Tourisme, Communication et accompagnement à la création de projets dans le tourisme dans le cadre de mon organisme de formation certifié Qualiopi. J’ai notamment créé une formation de Travel Planner ultra complète. (découvrez la formation par ici).