Quel statut pour un travel planner ?

quel est le statut pour travel planner ? Quel code APE Travel planner ?
Sommaire

Si vous voulez devenir Travel Planner indépendant(e) alors vous vous poser peut être quelques questions administratives. Questions essentielles afin de ne pas faire d’erreurs . Erreurs qui pourraient vous coûter cher … Dans cet article quel statut pour un travel planner , je vous en dit plus sur le statut mais aussi le code APE (celui à ne surtout pas utilisé !), les assurances etc…

Y a t-il un statut obligatoire pour être Travel Planner ?

Je vais tout de suite lever une fausse croyance : il n’y a aucun statut pour un Travel Planner. Il n’y a pas non plus de diplôme obligatoire pour être Travel Planner ! Tout simplement car ce métier (organisateur de voyage) et la façon de l’exercer (en indépendant) est relativement nouvelle.

Vous pouvez être Travel Planner en micro entreprise , en société (SARL, SAS) et même en association ! Il est aussi possible d’être Travel Planner indépendant , freelance, salarié(e) et même à la tête de sa propre agence de voyage (c’est ce que j’ai fait).

De même : il n’y a pas qu’une seule façon d’exercer le métier de Travel Planner . On peut croire que le métier Travel Planner consiste uniquement à créer des voyages sur mesure mais ce n’est pas vrai. D’ailleurs je trouve que c’est là aussi l’intérêt de devenir Travel Planner : avoir un métier qui permet d’être plus libre !

Explications : vous pouvez devenir Travel Planner parce que vous avez envie de proposer des itinéraires de voyage sur mesure qui sortent des sentiers classiques. Ce qui peut aussi être l’occasion de proposer des alternatives au tourisme de masse (le surtourisme, j’en parle ici) à vos clients. En tous cas c’est ce que je propose en tant que Travel Planner chez Happy Trek ! Aussi vous allez donc créer des voyages sur mesure adaptés aux envies de vos clients ainsi qu’à leur budget et leurs contraintes (bébé, famille avec jeunes enfants, handicap, …).

Mais vous pouvez aussi avoir envie de créer un concept de voyages afin de permettre à vos clients de vivre d’autres expériences en voyageant. C’est le cas des voyages thématiques , bien-être , sportifs, spirituels , transformationnels, … Avec Happy Trek j’ai créé beaucoup de séjours thématiques comme par exemple des retraites de yoga, des weekends initiation bivouac, des stages randonnée & photo etc… C’était aussi l’occasion pour mes voyageurs de rencontrer d’autres personnes, de progresser ou se depasser, découvrir d’autres horizons sans forcément découvrir une destination ! Pour ce type de séjour, les voyages ne sont alors pas sur mesure mais soigneusement préparés en amont ! Par contre il faudra faire attention au respect de la réglementation (on en parle en formation).

Il est aussi possible de créer des séjours personnalisés pour des évènements particuliers comme des EVJF, EVG, anniversaires etc… Là aussi les créations ne sont pas toujours 100% sur mesure.

Et il y a encore plein de façon de concevoir son métier de Travel Planner (séminaire, voyage d’affaire, ..). C’est d’ailleurs pour cela que je propose des modules de spécialisation aux personnes qui choisissent de se former pour devenir travel planner avec la Happy Travel Academy !

Quelle est la règlementation pour le métier de Travel Planner ?

S’il n’y a pas de statut pour un travel planner, par contre il y a bien une réglementation à respecter. Et même s’il ne s’agit pas d’une réglementation propre au métier de Travel Planner, il y a le Code du tourisme !

D’ailleurs c’est l’objet de cet article dans lequel j’explique pourquoi il est important de collaborer avec une agence pour organiser une retraite de yoga.

Au-delà de la réglementation autour du métier de Travel Planner , il y a des règles à respecter pour toute gestion d’entreprise :

  • Avoir des conditions générales de vente (comptez environ 1200 € pour les faire rédiger par un expert juridique et attention : la copie de CGV est strictement interdite par la loi)
  • Etre à jour du paiement de ses charges sociales auprès de l’Ursaaf (attention même avec une société à responsabilité limité, le paiement de vos charges sera reclamé à titre personnel)
  • Créer des factures avec les bonnes mentions et éléments (TVA, mentions obligatoires…)
  • Tenir une comptabilité ou un journal en tant que micro entrepreneur

Pas de panique : on en parle en formation . Et si vous êtes perdue il y a un module juridique dans la formation de travel planner durable que j’ai créé. D’ailleurs c’est un module que vous pouvez acheté seul , sans le reste de la formation. Vous bénéficierez aussi d’un tarif spécial sur les conditions générales de ventes pour Travel Planner créées par notre avocate conseil Chloé Rezlan.

Comment créer une entreprise en tant que Travel Planner ?

Vous l’avez compris : devenir Travel Planner ne vous oblige à aucune forme juridique ou façon de travailler. Sauf concernant ce que vous pouvez ou ne pouvez pas faire juridiquement en tant que Travel Planner bien sûr.

Concernant l’aspect purement administratif il y a un élément important sur lequel je vois beaucoup d’erreurs : le code APE ou code NAF. C’est un code à 4 chiffres et une lettres pour classer l’actiivté de votre entreprise. Par exemple avant quand j’avais mon agence de voyage le code APE était le 7911Z. Mais attention ce code APE est réservé aux agences de voyage ! N’importe qui ne peut pas se revendiquer agent de voyage.

[D’ailleurs petite parenthèse : attention à ne pas confondre un conseiller voyage qui est un salarié qui travaille en agence avec un agent de voyage qui est un chef d’entreprise qui a créé sa propre agence de voyage. Le métier est totalement différent : conseiller et vendre des voyages c’est une chose, gérer une agence donc une entreprise en est une autre, croyez moi ! Fin de la parenthèse métier ]

Quel code APE ou code NAF pour une entreprise de Travel Planner ?

Vaste question car le métier de Travel Planner étant nouveau il n’y a pas de code défini mais voici quelques conseils :

  • Ne surtout pas utiliser le code 7911Z car il faut une immatriculation tourisme auprès d’Atout France (je vous explique ici comment créer une agence de voyage)
  • Vous pourriez choisir le code 7990Z éventuellement parce que cette sous classe comprend “les activités de promotion du tourisme”. Mais dans ce cas il faut le préciser car il ne faudrait pas confondre avec “les autres services de réservation liés aux voyages” car un(e) Travel Planner n’a pas le droit de réserver une prestation pour ses clients (pour ça il faut créer ne agence de voyage)
  • L’idéal est donc de choisir un code qui est adapté à ce que vous proposez : du conseil en organisation (de voyage). La liste des codes APE est ici.

Autre point important : assurer votre activité de Travel Planner. Beaucoup d’organisateurs de voyage n’ont pas d’assurance. C’est dommage car une assurance les protège dans l’exercice de leur activité : erreur ou défaut de conseil auprès d’un client, problème avec un partenaire, attaque d’un concurrent…

Il n’y avait pas d’assurance pour Travel Planner jusqu’à cette année. J’ai d’ailleurs contribuer à la création du premier produit d’assurance aux côté de Chapka !

Voila le détail de cette assurance par ici. Si vous voulez souscrire voici le questionnaire à completer (indiquez que vous venez de la part de HAPPY TREK).

On arrive à la fin de cet article

Vous avez aimez cet article ? Partagez le !

À propos de l'auteur/autrice

  • ludivine

    « Je suis Ludivine, passionnée de sports outdoor et de voyages hors des sentiers battus, j’ai décidé d’en faire mon métier. Je suis devenue Travel Planner donc organisatrice de voyage avant de créer une plateforme de voyages bien-être afin de faire connaître nos offres avec d'autres organisateurs indépendants. Puis j'ai créé ma propre agence de voyage que j'ai géré pendant 3 ans ! Aujourd'hui je suis aussi Coach & Formatrice en Tourisme, Communication et accompagnement à la création de projets dans le tourisme dans le cadre de mon organisme de formation certifié Qualiopi. J’ai notamment créé une formation de Travel Planner ultra complète. (découvrez la formation par ici).