fbpx
TOP

FavoriteLoadingAjouter à mes favoris

s

Happy Trek - Blog Randonnée & Voyage

Randonnée 4 jours dans le Mercantour : en bivouac sur le GR52

Randonnée 4 jours dans le Mercantour : en bivouac sur le GR52

Vous rêvez de partir à l’aventure en montagne ? Moi aussi je rêvais depuis quelques temps de partir pour plusieurs jours de randonnée itinérante en solo. Et c’est chose faite ! En ce début septembre je suis partie avec mon sac à dos chargé à 17 kg pour une jolie randonnée de 4 jours dans le Mercantour ! Dans cet article, je vous raconte mon  itinérance sur le GR52 et vous livre quelques conseils concrets pour préparer votre future randonnée en itinérance sereinement.

L’itinérance en solo, j’en rêve depuis déjà quelques temps ! Et si je me suis décidée pour une randonnée de 4 jours dans le Mercantour c’est parce que je connais bien le secteur . Ca me rassurait un peu pour cette première en solitaire. Alors c’est tout naturellement que je me suis lancée sur le GR52 ou  moins sur une partie de la grande traversée du Mercantour. Toutefois je n’ai pas suivi scrupuleusement les étapes : j’en ai doublé certaines et modifié d’autres 🙂

Voici les étapes que j’ai choisi de faire sur le GR52 : 

  1. Camp d’Argent à la Vallée des Merveilles par la Cime du Diable (12 km , 1020 D+ et 850 D- )
  2. Vallée des Merveilles à la Madone de Fenestre par le Refuge de Nice (15km 1170D+ et 1415D- )
  3. Madone de Fenestre au Lac Nègre par le Boréon (19 km pour 1600 D+ et 1000D-)
  4. Lac Nègre à Saint Dalmas de Valdeblore par le Mont Pépoiri (18,5 km 850 D+ 1950 D- )

En 4 jours j’ai parcouru 64 km pour 4640 m de dénivelé positif et 5215 de dénivelé négatif.

Notez qu’il est possible de modifier et adapter les étapes ! Pour cela munissez vous d’une carte IGN ou utilisez le site visorando 🙂

Par exemple vous pouvez diviser l’étape 2 en 2 étapes : de la Vallée des Merveille vous pouvez restez dormir au refuge de Nice puis continuer le lendemain jusqu’à la Madone de Fenestre. Autre possibilité en divisant l’étape 2 : prolonger votre randonnée vers le refuge de la Valmasque où vous passerez la nuit afin de découvrir les magnifiques lac du Basto, lac Vert et lac Noir de la vallée des Merveilles. Puis reprendre le lendemain vers la Madone.

Pour l’étape 3 : vous pouvez aussi choisir de rester dormir au Boréon plutôt que de monter jusqu’au lac Negre.

Enfin vous pouvez même faire cette itinérance en sens inverse et ainsi prolonger de 2 jours pour randonner jusque Menton !

Jour 1 sur le GR52 : de l'Authion Camp d’argent à la vallée des Merveilles

Je démarre mon itinérance de 4 jours dans le Mercantour au chalet situé entre Camp d’Argent et les forts de l’Authion.

La randonnée commence par une agréable pente herbeuse qui nous offre une jolie vue sur les sommets de la Roya ! J’atteins rapidement les forts de l’Authion et la pointe des trois communes avant de prendre la direction du col de Raus 1h30 plus tard.

Au Col de Raus je choisi de passer par le mont capelet supérieur puis par la cime du diable plutôt que de suivre l’itinéraire du GR52.  Malheureusement les nuages arrivent assez vite et m’empêchent de profiter de la vue ! La montée n’est pas difficile hormis avec le poids du sac 🙂

A 12h45 je suis au sommet du mont capelet supérieur situé à 2637 m sous une épaisse couche de nuages ! C’est l’heure pour moi de prendre ma pause déjeuner. Pour le pique nique c’est un classique : pain, fromage, carottes et saucisson.

Puis je continue en direction de la Cime du Diable. Je commence à descendre à travers un pierrier avant de monter à nouveau vers la Cime du Diable (2685 m d’altitude) que j’atteins également. Je suis toujours sous les nuages mais il n’y a heureusement pas de pluie et quelques alternances qui me permettent d’entrapercevoir l’un des lacs du diable.

Après ce 2ème sommet de la journée, ce n’est que de la descente à travers des paysages très minérales. Je suis face aux lacs du diable et lac de la mura, qui sont très jolis malgrè le ciel chargé de nuages.

Je chemine sur un sentier agréable et à travers les lacs avant d’arriver au refuge des merveilles. Il est tôt : 16h.

Alors j’en profite pour choisir mon spot de bivouac sur la zone autorisée située derrière le refuge. Je lis un peu et je tourne quelques vidéos tuto que je partagerai sur mes comptes TikTok et Instagram 🙂

Il commence à pleuvoir à 17h alors je décide de monter la tente en avance .. plutôt que d’être trempée !  Je profite de l’instant présent, j’écoute tomber la pluie puis je prépare mon repas : des coquillettes bolo veggie. La recette est dans cet article d’ailleurs 🙂

Après cette belle 1ère journée d’itinérance, je ferme les yeux à 21h …

Jour 2 sur le GR52 : de la vallée des merveilles à la madone de fenestre

Départ à 9h ce matin.

Notez que les bâtons à bouts métalliques sont interdits dans la vallée des merveilles afin de préserver ce site préhistorique. Prévoyez des embouts en caoutchouc !

La montée est douce et agréable par la vallée des merveilles. C’est ici qu’on peut apercevoir les gravures rupestres alors n’hésitez pas à prendre votre temps sans toutefois vous éloigner des sentiers car c’est interdit. Il est toutefois possible de le faire avec un(e) guide des merveilles qui propose une visite accompagnée par un(e) guide des merveilles afin d’en apprendre plus sur l’histoire. N’hésitez pas à vous renseigner auprès de l’Office de Tourisme Menton, Riviera Merveilles. On arrive rapidement à une jolie rivière puis au lac des merveilles avec une belle vue sur la vallée. L’endroit est vraiment majestueux !

Puis après environ 1h (voir plus si on s’arrête admirer toutes gravures), on arrive au pied de la belle montée pour atteindre la baisse de la valmasque. La montée prend environ 20 à 40 minutes selon votre rythme, elle est plus intensive mais la vue à l’arrivée est superbe ! D’un côté la vallée des merveilles et de l’autre le lac Basto au bleu nuit dont la nuance varie selon la lumière. Prenez le temps d’une pause car on entame ensuite la descente sur un sentier de graviers sur lequel il est possible d’utiliser à nouveau les bâtons de randonnée sans embouts de caoutchouc (ouf pour les genoux !).

Il est possible à partir de la baisse de la valmasque (altitude 2.549 m) de commencer l’ascension du Grand Capelet (2.938 m), pour ça il faut compter moins de 400 m de dénivelé mais le terrain semble assez technique ou du moins riche en pierres.

A l’intersection située en bas du sentier , je prends la direction de la baisse du basto. Il est aussi possible comme je l’ai noté en introduction de poursuivre jusqu’au refuge de la valsmaque et ainsi profiter de la beauté des 3 lacs : Basto, noir et vert. Mais il faut alors prévoir un jour de plus en dormant au refuge de la valmasque ou bien faire l’aller retour (prévoir 3h selon les panneaux pour l’aller retour) et continuer jusqu’au refuge de Nice ou passer la nuit. De mon côté je continue donc vers la baisse du Basto. Commence alors ma longue aventure dans les pierriers !

Soyez vigilants car les pierres ne sont pas toutes stables. Le chemin est bien indiqué grâce au marque du GR52 et aux cairns. Ici je rencontre beaucoup de bouquetins ! Certains sont allongés au soleil et ferment leur petits yeux pour se reposer tranquillement , d’autres mangent un peu. C’est un magnifique spectacle. Je les contourne afin de ne pas les déranger et ils me jaugent avec le regard assuré du roi des Alpes !

Arrivée à la baisse du Basto il me reste 1h30 de randonnée jusqu’au refuge de Nice. La 1ère partie de la descente est un peu technique , soyez vigilants car c’est un mélange de terre et de roches. Le sentier est par ailleurs un peu raide. Puis le pierrier reprend le relai avant de laisser place à une petite vallée verdoyante avec une rivière et un lac où cette fois je rencontre une dizaine de chamois. Ici il s’agit de chamois femelles avec leurs petits. Elles sont plus farouches que les bouquetins et s’enfuient en m’apercevant de loin.

Je continue quelques temps avant d’atteindre le refuge de Nice puis le lac de la fous au bord duquel je prend 20 minute pour déjeuner. Quel bonheur d’enlever mes chaussures ! C’est la fin de la 1ère partie de cette 2eme journée d’itinérance . Il est possible de dormir au refuge de Nice mais j’ai décidé de continuer ma randonnée jusqu’à la madone de fenestre.

Je reprends donc mon chemin le long du lac avant de bifurquer sur la droite après une descente pour aller en direction du pas de Colomb. La montée est assez raide mais pas technique ! J’atteins assez rapidement un nouveau pierrier toujours bien cairné. Puis la dernière montée vers le pas du Colomb est un peu plus raide. L’arrivée est vraiment belle ! 410m de dénivelé en 1h avec les cuisses et les mollets qui ont chauffé sur le final (surtout avec un sac de 17 kg!).

La descente est heureusement plus roulante , à travers un sentier de cailloux. J’atteins à nouveau un pierrier puis la descente continue jusqu’au refuge de la madone où m’attend une bonne bière de comté !

J’installe ma tente à 19h sur l’aire de bivouac autorisée située derrière l’église puis je prépare mon repas (une polanta aux champignons à la sauce tomate !) avant de sombrer dans les bras de Morphée.

En ce jour 2 de mon itinéraire sur le GR52n j’ai fais 15km dans un environnement très minéral , notamment avec des pierriers. Ce qui ajoute de la difficulté technique et un vrai besoin de concentration ! Ça n’a donc rien à voir avec 15km sur sentier herbeux ou roulant 😉 prenez en note ! Côté dénivelé il y a eu 1170 m de dénivelé positif et 1415 m de dénivelé négatif. Ce qui classe cette portion de l’itinérance d’un niveau difficile surtout avec un sac chargé !

Jour 3 sur le GR52 : de la madone de fenestre au lac Nègre (2.354 m)

Départ à 8h30 ce matin !

La randonnée commence dernière le refuge de la madone de fenestre en longeant l’église en direction du pas des ladres. La montée est douce , le sentier bien marqué. Après une demi heure un panneau indique que le pas du ladres est à 1h de marche. Je marche à un bon rythme mais je m’accorde des pauses admiratives ! Je croise quelques chamois alors je prend le temps…

10h : j’arrive au pas des ladres (2448m) après un peu moins de 600m de dénivelé.

J’ai rencontré d’autres randonneurs pendant la montée alors on papote un peu. Une dame vient de Tahiti alors elle me fait rêver avec ses randonnées exotiques ! Puis je continue mon chemin en solo en descente vers le lac de trecolpas. Habituellement en été il est très fréquenté mais à cette heure et pas temps nuageux il est beaucoup plus tranquille : je suis solo. Je remarque qu’une fois encore le niveau d’eau des lacs a vraiment diminué cette année… aucune région n’a été epargné (ou du moins dans les régions françaises que j’ai visité cet été 2022).

Après une courte pause photo au lac je poursuis ma randonnée vers le refuge de la cougourde. D’ailleurs sur le chemin je repère un abri d’alpiniste (le verrez vous également ? ). Et arrivée au refuge m’accorde une pause chocolat chaud. Je rencontre les gardiens qui sont très sympas, ils m’informent notamment que le refuge peut être ouvert en hiver pour un minimum de personnes, bon à savoir !

A priori je n’ai que 2h de descente jusqu’au Boreon … alors j’ai le temps ! Mon topo indiquait plus de dénivelé positif ,  bizarre .. La descente est facile, elle serpente à travers une forêt avec une pente moyenne à douce. Vers la vacherie du Boreon j’ai croisé beaucoup de promeneurs en quête de champignons, en ce début septembre la saison commence bien.

Arrivée au Boreon vers 14h , je monte jusqu’au gîte du Boreon afin d’y déjeuner et recharger mon eau. Le gite ouvre à 15h.. et initialement je devais passer la nuit ici mais j’ai décidé de poursuivre vers le lac nègre ! Je connais déjà ce spot qui est vraiment magnifique et cela m’avancera pour le jour 4.

Je suis partie aux alentours de 15h en direction du col de salese. Pour ça j’ai dû emprunter la route car le sentier n’est pas encore réhabilité suite à la dévastatrice tempête Alex d’octobre 2020.

Je passe par le parking situé avant la vacherie de salese avant de poursuivre ma marche en direction du col de salese. Depuis le parking il faut compter 1h30. Point intéressant : il est possible de recharger de l’eau au début du parking ! J’ai été ravie car je ne sais pas comment j’aurais fait sans cette source … j’avais prévu de le faire au gîte mais il était fermé 🙁 au pire j’ai toujours avec moi des pastilles micropure au cas où.

La montée est peu pentue, elle suit un cours d’eau sec quand j’y suis passée. A travers la forêt. Arrivé au col de salese il y a une petite portion de route goudronnée avant de retrouver un sentier de randonnée qui monte un peu plus franchement, sans être trop pentu non plus.

Finalement j’arrive en un peu moins de 3 heures au lac nègre, la vue est vraiment superbe ! Même si le temps est un peu couvert, j’ai la chance d’être seul à bivouaquer pour le moment. Et ce n’est pas si mal car il y a peu de places plates pour installer la tente sur terrain plat.

La journée a été intense alors je vais m’empresser d’installer ma tente, préparer mon repas et sombrer dans les bras de morphée…

Distance et dénivelé : 19 km pour 1600 D+ et 1000D-

Jour 4 sur le GR52 : du lac Nègre à Saint Dalmas de Valdeblore

En ce jour 4 de mon itinérance, je devais passer par l’Italie afin de rejoindre Isola 2000 depuis le lac nègre. Mais la météo en a décidé autrement alors j’ai repéré un autre itinéraire avec ma carte IGN. C’est d’ailleurs pour cela que ma randonnée initialement prévue pour 5 jours a été raccourcie a 4 jours.

Si vous voulez faire une itinérance de 5 jours : il vous suffira de remonter par le col de fremamorte à la balise 270, continuer jusqu’au refuge Questa où vous pouvez passer la nuit. Vous pouvez aussi poursuivre et dormir en bivouac près du laghi di valcura (pensez toujous à vérifier si le bivouac est autorisé !). Puis le lendemain retour en France par la baisse du Druos -possibilité de monter au malinverne qui est très chouette ! – puis redescente par les lacs de terre rouge avant d’arriver à Isola 2000. C’était mon plan 🙂

Mais je suis finalement redescendue en direction du col de salèse puis de la vacherie du collet. Le sentier est pleine foret, ce qui est appréciable par temps chaud ! La descente n’a rien de technique, elle permet de se detendre au grès du sentier 🙂

Puis au niveau de la vacherie du collet, je remonte vers le col du barn le long d’un sentier qui parcoure lui aussi la forêt. Les arbres s’effacent peu à peu avant de me laisser apercevoir le mont pépoiri que je prévois de faire ! J’arrive au col où je déguste mon pique nique avec une magnifique vue sur les sommets du Mercantour dont le Gélas (le plus haut sommet qui culmine à 3143 m) et l’Argentera côté italien.

Je laisse mon sac près d’une pierre, caché de la vue depuis le sentier, afin de monter jusqu’au Pépoiri (2674m) toute en légèreté. Ca fait du bien de lâcher un peu le sac chargé.

Puis je commence la longue (très longue !) descente jusqu’au petit village de Saint Dalmas de Valdeblore !

Comme j’y ai passé 2 semaines l’été précédent , je sais où je pourrai passer la nuit. Ce sera au Camping à la ferme chez Bernard et Myriam LE DUFF. N’hésitez pas à y aller , je ne sais pas s’ils se souviendront de moi mais vous pouvez leur dire que vous venez de la part de Ludivine, la parapentiste ^^ Voici leur coordonnées : Tél. +33 4 93 02 83 30 Email : bernard.leduff@wanadoo.fr. Ce camping est vraiment très bien , très propre et pratique. Il y a même 2 réfrigérateurs et beaucoup de prises, de quoi faire une lessive etc…

Pour plus de confort il y a également le gite des marmottes très bien aussi , j’ai pu tester une nuit avec dîner et petit déjeuner. Les propriétaires sont supers gentils et les repas fait maison sont un vrai régal !

Voilà la fin de mon itinérance de 4 jours ! Vous pouvez trouver toutes les étapes du GR52 par ici. Pour les indispensables du bivouac j’ai aussi rédigé cet article. Et celui ci pour les repas fait maison spécial bivouac.

Dites moi en commentaire si vous avez déjà fait le GR52 ou si vous êtes tenté par l’aventure ! Et bien sur n’hésitez pas à me poser vos questions (en commentaire ci dessous ou via Instagram !).

FAQ

Quelle est la durée du GR52 ? 

Le GR52 dure en général 7 jours , il comprend 7 étapes qu’il est possible de doubler afin de raccourcir la durée de la randonnée.

Où commence le GR52 ? 

Le GR52 commence à Saint Dalmas de Valdeblore et se termine à Menton. Toutefois il est possible de commencer comme moi en sens inverse : de la mer à la montagne !

Quelle est la difficulté du GR52 ?

Le GR52 s’adresse à des personnes déjà initiées à la randonnée car le terrain est parfois technique notamment avec les pierriers et un sol parfois instable. A part cela il n’y a pas de grande difficulté, ca reste de la moyenne montagne. Si vous n’êtes pas sûr(e) de votre niveau, il est recommandé de vous rapprocher d’un(e) guide de montagne ou de rejoindre un groupe afin de faire cette randonnée.

Voilà la fin de mon itinérance de 4 jours ! Vous pouvez trouver toutes les étapes du GR52 par ici. Pour les indispensables du bivouac j’ai aussi rédigé cet article. Et celui ci pour les repas fait maison spécial bivouac.

Dites moi en commentaire si vous avez déjà fait le GR52 ou si vous êtes tenté par l’aventure ! Et bien sur n’hésitez pas à me poser vos questions (en commentaire ci dessous ou via Instagram !).

Vous avez aimez cet article ? Partagez le !
Ludivine de Happy Trek : organisation de séjour randonnée séjour sportif et séjour bien être

“Hello ! Je suis Ludivine, passionnée de randonnées, de sports outdoor et de voyages. Alors j’ai créé ce blog pour partager mon amour de la nature ! D’ailleurs je partage mes aventures sur Instagram, venez me dire bonjour ! J’ai aussi développé ma propre agence de voyage outdoor pendant 3 ans : j’ai organisé des voyages super sympas comme des initiations au bivouac, au trek ou à l’alpinisme. Aujourd’hui je collabore avec des agences de voyage en tant que travel planner : j’organise pour eux des voyages sportifs et bien-être pour leurs clients. 

Egalement Community manager free-lance & rédactrice web professionnelle, j’aide les entreprises à développer leur visibilité sur les réseaux sociaux et sur le web. 

Alors n’hésitez pas à me contacter par ici si vous besoin de mes services en communication ou si avez envie de me proposer une collaboration sur ce blog ! »

Clique pour partager avec tes amis !
You don't have permission to register